MAGAZINE ANNECY     MAGAZINE ANNECY     MAGAZINE ANNECY     MAGAZINE ANNECY     MAGAZINE ANNECY   MAGAZINE ANNECY   
frzh-CNendeites
La transition...
Invitation sur inscription à... More detail
Résultats...
Pas de surprises sur la vague Macron... More detail
Harmonisation des...
La restauration scolaire et les... More detail
Ils ont choisi...
Résultats de 2nd tour des... More detail
La droite...
La France se réveille avec une droite... More detail
Sans surprise, le...
Ce lundi 2 janvier 2017 à Cap Périaz à... More detail
Les résultats de...
FLASH : 2nd tour, 62324 électeurs... More detail
Un troisième...
Le député d’Annecy annonce vouloir... More detail
Une image vaut...
Plusieurs citoyens de notre... More detail
Appel à projets «...
La ville de Faverges-Seythenex lance... More detail
Bientôt des...
D'après la mairie et suite à plusieurs... More detail
Le maire d'Annecy...
Il est assez rare de lire dans le blog... More detail
Sibra, des usagers...
Nos lecteurs et dans un but... More detail
Des chiffres en...
50 000 € : c'est le coût de... More detail
Centre des congrès...
3 élus de l'opposition à la ville... More detail
Les nouvelles...
Grandes rigolades (ou rires jaunes)... More detail
Ensemble,...
On commence à découvrir une (petite)... More detail
Centre des congrès...
Après des conclusions négatives... More detail
2 députés de...
La Haute-Savoie est un département... More detail
Le saviez-vous ? à...
Un portail famille destiné aux parents... More detail
prev
next

Les résultats de la Primaire en Haute-Savoie Spécial

Évaluer cet élément
(1 Vote)

FLASH : 2nd tour, 62324 électeurs haut-savoyards se sont exprimés. Ils ont voté à 72,8% en faveur de François Fillon, contre 27,2% pour Alain Juppé.

1er tour : François Fillon, soutenu par les députés Bernard Accoyer et Lionel Tardy, est largement en tête en Haute-Savoie comme c'est le cas sur une grande partie de la France lors de la Primaire ouverte de la droite et du centre ce dimanche 20 novembre 2016.

Des résultats complets qui tardent à venir en Haute-Savoie et dans plusieurs départements, ce sont des centaines de bureaux sur la France sur 10229, sans résultat définitif après notre contrôle vers 6h du matin, mais cela ne changera pas grand chose sur la position des 7 candidats. (plus de 4 millions de Français ont fait le déplacement)

Une fois de plus, les sondages, les analystes et plusieurs journalistes ont fait erreur sur le favoris désigné "Alain Juppé" depuis plusieurs mois, la presse locale avait relayé comme tout le monde les analyses des différents instituts et tendances. Le résultat est bien différent et plutôt supprenant vu l'écart du nombre de voix.

En Haute-Savoie, 2 députés, Sophie Dion et Virginie Duby Muller soutenaient Nicolas Sarkozy, l'ancien président est le grand perdant de cette élection en France mais aussi dans notre département,
une troisième place qui est très lourd de conséquences pour l'ancien chef d'état qui sort par la petite porte de la Primaire. Par 2 fois, l'ancien chef de l'état se fait repousser par les Français.

Alain Juppé est soutenu par le sénateur Loïc Hervé, le maire de Bordeaux arrive en seconde position en Haute-Savoie comme c'est le cas un peu partout en France.
Pour les autres candidats c'est la douche froide, en dessous de 3% un peu partout dans notre pays, NKM tire son épingle du jeu dans le 74 avec une 4ème place elle est soutenu par Martial Saddier.

Bruno Le Maire soutenu par le jeune sénateur Cyril Pellevat se casse la figure complètement dans cette élection, une 5ème place qui risque de conserver aussi sur la France entière, c'est raté pour "le renouveau".

Pour le candidat du député Marc Francina et sénateur Jean-Claude Carle, c'est la moquerie assurée sur la toile, Jean-François Copé fait "une chute de fin de carrière", un moment très difficile pour ce candidat tout en bas du tableau.

125 personnes dans notre département ont choisi de payer 2 € pour voter blanc ou pour déposer un bulletin nul.

Pour le second tour François Fillon a le soutien de Nicolas Sarkozy et de Bruno Le Maire, ce dernier avec 2,4% en France, n'apportera pas comme l'ancien président (environ 20%) un très grand report de voix. Par un simple calcul mathématique, il est tout de même difficile d'imaginer en tête du second tour Alain Juppé, il y a un nombre de voix considérables entre les deux candidats même si le report de voix n'est pas systématique, il va falloir ramer pour les sympatisants AJ pour remonter la pente.

Rappel des soutiens en Haute-Savoie : 

Nicolas Sarkozy : Sophie Dion (député) et Virginie Duby Muller (député)
François Fillon : Bernard Accoyer (député) et Lionel Tardy (député)
Alain Juppé : Loïc Hervé (sénateur UDI)
Jean-François Coppé : Marc Francina (député) Jean-Claude Carle (sénateur)
Nathalie Kosciusko-Morizet : Martial Saddier (député)
Bruno Le Maire : Cyril Pellevat (sénateur)

Des résultats dans certains bureaux :

François Fillon dépasse les 50% dans plusieurs bureaux à Annecy, Seynod, Annecy le Vieux, Sévrier, Saint-Jorioz contrairement à Cran-Gévrier ou il ne dépasse pas les 44%

En 1ère et 2nd circonscription de Haute-Savoie l'ancien 1er ministre dépasse les 50% avec presque 13000 voix.

C'est dans la 4ème circonscription de Haute-Savoie que le candidat Juppé fait son meilleur score avec plus de 28% des voix (Annemasse et Saint-Julien en G.)

Résultats en Haute-Savoie : 6 Bureaux manquants à 14h45 le 21/11/16.

Voici les résultats des 138 sur 144 bureaux du département

 

François Fillon

47.6%

28167

 

Alain Juppé

25.7%

15177

 

Nicolas Sarkozy

19.5%

11558

 

Nathalie Kosciusko-Morizet

3.1%

1809

 

Bruno Le Maire

2.8%

1636

 

Jean-Frédéric Poisson

1.1%

661

 

Jean-François Copé

0.3%

159

 

Votes blancs et nuls

125

Les résultats définitifs ici :
https://resultats.primaire2016.org/#/france

  • A retenir : François Fillon dépasse son score national dans notre département (envrion 44,1% national et 47,6% en Haute-Savoie à 5h30)

Sur Twitter

François Fillon, né le 4 mars 1954 au Mans, est un homme d'État français.

Collaborateur parlementaire de profession, et membre du RPR, de l'UMP puis du parti Les Républicains, il est nommé successivement ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans le gouvernement d'Édouard Balladur (1993-1995), puis ministre des Technologies de l'Information et de la Poste (1995), et ministre délégué chargé de la Poste, des Télécommunications et de l'Espace au sein des deux gouvernements d'Alain Juppé (1995-1997). Après la réélection de Jacques Chirac à l'Élysée, François Fillon est nommé ministre des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité (2002-2004) ; il mène des réformes structurelles sur la durée du travail et sur les retraites. Nommé ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (2004-2005) et « numéro deux du gouvernement », il fait voter par le Parlement, la loi Fillon pour l'éducation. À la suite de la victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2007, François Fillon est nommé Premier ministre le 17 mai 2007, conduisant trois gouvernements et étant l'unique chef de Gouvernement de la législature, faisant de lui le deuxième Premier ministre, après Georges Pompidou, dans l'ordre de durée de présence en continu à Matignon.

Commentaires via Facebook

Recherche MAG'LAC

Partenaires

Besoin d'un site web ? Cliquez-ici


 

 
 >>> Devenir partenaire ?

 

Toutes les archives

« September 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Recherche